Savoir lire une étiquette de vin

De nombreux amateurs de vins pensent savoir lire correctement une étiquette lorsqu’ils regardent une bouteille. Mais finalement, cette tâche n’est pas aussi simple qu’elle n’y paraît.

En Bourgogne, avec 84 appellations différentes, il y a de nombreuses confusions et finalement peu arrivent à analyser correctement les différents noms qui figurent sur nos étiquettes. Vous pouvez lire des noms de villages, des noms de parcelles, des noms curieux ou d’autres presque imprononçables pour un étranger… Il faut absolument décrypter tout cela.

À l’occasion de nos cours d’œnologie à Sensation Vin, c’est un point qui est systématiquement abordé. C’est une information primordiale avant toute dégustation ou pour bien comprendre une carte des vins au restaurant.

Tout est une question de géographie

En Bourgogne, de nombreux noms sont connus dans le monde entier, mais à quoi correspondent-ils exactement ?

La confusion la plus fréquente est d’assimiler l’appellation d’origine contrôlée, l’AOC, à une qualité de vin bien précise. Ou autre exemple associer la mention « Grands Cru » avec un vin forcément très bon, meilleur que d’autres et que l’on va aimer automatiquement. Ainsi, on considère en général qu’un Clos Saint-Denis Grand Cru sera meilleur que tout autre vin.

Pour mieux appréhender les appellations, il faut absolument se concentrer sur l’élément central de l’appellation d’origine contrôlée : le mot origine, l’origine des raisins qui ont servi à faire le vin.

Pour revenir à notre exemple du Clos Saint-Denis, il faut se dire que 100 % des raisins qui ont servi à élaborer ce vin viennent de la zone géographique qui s’appelle Clos Saint-Denis. En l’occurrence, il s’agit d’une parcelle bien délimitée, très précise à l’intérieur du village Morey Saint-Denis, lui-même situé en Bourgogne, au cœur de la Côte de Nuits.

Il est donc important d’avoir de très bonnes connaissances géographiques et de pouvoir se repérer dans les vignobles Bourguignons.

C’est pour cela que ces informations sont expliquées précisément lors de nos cours de dégustation à Sensation Vin. Sans cela, il devient impossible de se repérer, que ce soit dans un linéaire dans un magasin de vins, sur une carte des vins au restaurant ou pour acheter un vin sur un site Internet.

Un classement géographique

L’erreur classique est de considérer que le classement repose sur la qualité des vins. En fait, ce qui a été classé, ce sont les parcelles, les lieux. Les zones géographiques considérées comme les meilleures correspondent en général aux parcelles les mieux exposées, les mieux situées. Elles rassemblent tous les critères qui vont permettre de récolter les raisins les plus mûrs, les plus concentrés en couleur, en matière, en arômes…

C’est ainsi que 33 parcelles ont été classées « Grand Cru » dans les vignobles Bourguignons. Ils se situent en principe au milieu et en haut de coteau. Ces parcelles bénéficient en général d’une belle exposition, d’un bel ensoleillement, d’excellentes conditions pour produire de très beaux raisins ; la matière première du vin. En Bourgogne, ce classement comporte plusieurs niveaux : le premier « régional » le deuxième « village » le troisième « premier cru » et donc le quatrième les « grands crus » au nombre de 33.

Si on reprend notre exemple du Clos Saint-Denis, il s’agit donc d’un grand cru qui a été classé en tant que tel car cette parcelle rassemble tous les paramètres qui font d’elle une des plus belles situations que l’on peut trouver en Bourgogne.

Bien sûr, il ne suffit pas d’être bien situé pour être grand cru ou premier cru, chaque appellation d’origine contrôlée possède un décret d’appellation, un cahier des charges très précis. Tout est réglementé : les cépages autorisés, le nombre de pieds à l’hectare, le rendement à l’hectare, mais aussi de nombreux éléments, points techniques concernant l’élaboration des vins.

Sensation Vin, avec ces nombreux cours d’œnologie vous donne toutes les clés pour mieux comprendre et décrypter une étiquette de vin.

Post Author: O-devis

Leave a Reply