Connaissez vos droits en convention collective BTP

Remanié en 2018 pour devenir plus avantageuse aux professionnels du BTP, la convention collective du bâtiment offre une multitude d’avantages aux salariés du secteur : maintien du salaire en cas d’arrêt maladie, prime panier et transport, congés spéciaux accordés pour un mariage ou un décès, indemnités de licenciement selon l’ancienneté… Convention.fr vous dit tout sur vos droits en convention collective BTP !

Votre contrat de travail BTP

Période d’essai

Saviez-vous qu’il est possible d’effectuer une journée d’essai rémunérée avant de débuter le contrat de travail dans la BTP ? Eh bien c’est le cas. De plus, une fois le contrat signé, vous êtes soumis à une période d’essai de 3 semaines maximum. Cette période d’essai pourra néanmoins aller jusqu’à 2 mois maximum pour les entreprises adhérentes à une des organisations patronales signataires des nouvelles CNN de moins et de plus de 10 salariés.

Préavis

Le délai de préavis dans le BTP dépend de l’ancienneté du salarié et est stipulé dans la convention collective.

Licenciement

L’employeur est tenu de vous informer dans un délai de 15 jours avant l’envoi de la lettre de notification dans le cadre d’un contrat de chantier (en cas de licenciement pour fin de chantier).

Les congés spéciaux et jours fériés

Selon la convention collective des ouvriers du bâtiment, les salariés du BTP peuvent bénéficier de journées d’absences autorisées (mariage, décès, PACS, naissance ou adoption, enfant malade…). Ils peuvent également bénéficier, selon les dispositions nationales, de congés supplémentaires liés à l’ancienneté :

  • 20 ans d’ancienneté : 2 jours de congés supplémentaires ;
  • 25 ans d’ancienneté : 4 jours de congés supplémentaires ;
  • 30 ans d’ancienneté : 6 jours de congés supplémentaires.

Notez toutefois que ces dispositions sont spécifiques à chaque région, vous devez donc vous référer à la Convention Collective des Ouvriers du Bâtiment de votre région.

Les primes accordées par la convention collective BTP

On compte plusieurs primes accordées dans le cadre de la convention collective  BTP :

  • La prime de vacances : selon la CC, la prime de vacances est « prise en charge par la Caisse de congés payés du BTP et accordée aux ouvriers ayant effectué au moins 1 503 heures au cours de l’année de référence dans une ou plusieurs entreprises du BTP, ou 150 heures pour les ouvriers ayant effectué le service national ». Le montant de cette prime est égal à 30% de l’indemnité de congés payés dur pour 24 jours ouvrables. Il est ainsi calculé sur la base de 2 jours de travail par mois ou 150 heures.
  • L’indemnité de repas : appelée aussi prime panier, cette indemnité a pour objet d’indemniser le supplément des frais occasionnés par la prise du déjeuner en dehors de la résidence habituelle de l’ouvrier.
  • L’indemnité de transport est une indemnité forfaitaire des frais de transports engagés pour se rendre sur le chantier et en revenir, quel que soit le moyen de transport utilisé par le salarié.
  • L’indemnité de trajet : il s’agit d’une indemnité pour le temps passé dans les transports par l’employé pour se rendre sur le chantier et en revenir.

Leave a Reply