Vers une nouvelle approche de conception d’un bâtiment durable

Selon Sofath, l’expert en énergie renouvelable, la conception d’une maison durable doit prendre en considération trois facteurs clés ; le premier est le facteur environnemental. Une maison durable est conçue pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, économiser au maximum l’eau et l’énergie et réduire efficacement la production de déchets pendant les travaux de construction. Le deuxième facteur est la sécurité des occupants. La conception d’une maison durable doit impérativement intégrer les dispositifs de sécurité nécessaires pour réduire les accidents domestiques, les intrusions et préserver le sentiment de sécurité des occupants. La conception doit également veiller sur le confort à la fois des enfants ainsi que les personnes à mobilité réduite. Le troisième et dernier facteur est économique. La maison durable est d’abord réalisée pour économiser de l’argent à la fois pendant sa construction et pendant toute sa durée de vie.

Une conception minutieusement étudiée évite les futurs travaux de rénovation et réduit largement les coûts associés à la consommation d’énergie, à l’eau et à l’entretien. Et pour y parvenir, l’architecture d’un bâtiment durable doit impérativement tenir compte d’un certain nombre d’éléments pouvant radicalement changer notre image de l’habitat durable.

L’énergie durable

Les caractéristiques de la maison passive offrent une variété de techniques et de technologies pour atteindre un niveau de consommation d’énergie très bas. Ainsi, Sofath considère que l’objectif ultime et le plus important pour l’architecture durable est l’efficacité énergétique sur tout le cycle de vie d’un bâtiment. Les architectes sont amenés à utiliser de nombreuses méthodes afin de réduire la consommation énergétique des bâtiments et augmenter leur capacité à capter et à générer leur propre énergie soit à travers les panneaux photovoltaïques et aérovoltaïques ainsi que les technologies de géothermie ou d’aérothermie.

L’importance de l’emplacement du bâtiment

Malgré que beaucoup envisagent l’environnement idéal d’une maison ou d’un bureau dans un lieu isolé au milieu des bois, ce type de placement est souvent néfaste pour l’environnement. D’abord, il participe massivement à la propagation de l’urbanisme. Ensuite, ils augmentent la consommation d’énergie liée au transport et génèrent des émissions automobiles totalement inutiles. En principe, les autorités devraient éviter la prolifération des bâtiments dans les milieux naturels en faveur de la construction en zones purement urbaines.

La dimension sociale des bâtiments durables

Il faut savoir que l’architecture d’un bâtiment qualifié durable doit prendre en considération la notion d’efficience valable surtout pour le logement ayant une fonction sociale. Cette approche permet à chacun des occupants d’avoir son propre espace de sommeil et d’intimité tout en incorporant des espaces communs comme des espaces de loisir, des jardins d’enfants, écoles, transport, hôpitaux, etc.

Pour Sofath, une conception durable appropriée permet de créer un mode de vie durable au sein d’une société. Un bâtiment social durable doit être ouvert socialement respectueux de l’environnement, car cela peut aider les gens à voir les bénéfices d’une vie saine et écologique.

L’art dans l’architecture urbaine peut être un facteur de stabilité sociale très puissant. Il permet de réduire le stress dans de nombreuses situations,  par conséquent,  en réduisant le risque de problèmes de santé liés au stress, cela aide à renforcer le confort des habitants.

Post Author: O-devis

Leave a Reply