VMC double flux avec Envir

Tout savoir sur la VMC double flux avec Envir

Grâce à son système de récupération de chaleur, la VMC double flux permet de réaliser des économies d’énergie conséquentes, réduisant dans le même élan d’efficacité thermique l’impact des ménages sur l’environnement. Tout cela, la VMC double flux réalise ce double exploit en renouvelant l’air intérieur de votre domicile, tout en évacuant les polluants et l’excès d’humidité. Tout sur la VMC double flux avec le spécialiste de la rénovation énergétique Envir !

Air sain + économies de chauffage = VMC double flux

Comment fonctionne donc la VMC double flux ? C’est simple. Posons le concept : la VMC classique, pour Ventilation Mécanique Contrôlée, fonctionne en aspirant l’air des pièces humides de la maison, notamment la cuisine et la salle de bain. En même temps, l’entrée de l’air extérieur est assurée par les ouvertures des fenêtres. L’objectif du processus est de lutter contre la condensation dans les pièces humides de la maison. Venons-en maintenant à la VMC double flux…
La VMC double flux est équipée d’un échangeur thermique, dont la fonction est de récupérer la chaleur présente dans l’air aspiré pour la transférer à l’air neuf qui sera insufflé. Résultat : la VMC double flux apporte de l’air neuf, tout en évitant les déperditions thermiques classiquement associées au renouvellement d’air. In fine, cette opération résulte en des économies de chauffage assez conséquentes. il est à noter que dans les cas des bâtiments neufs réalisés selon les normes « Bâtiment Basse Consommation » (BBC), la VMC double flux est en phase de devenir un équipement standard. C’est dire son efficacité ! Le seul inconvénient de la VMC double flux est qu’elle nécessite un espace assez important pour son installation. Cela en fait un équipement plus indiqué pour les maisons que pour les appartements. La raison étant que l’échangeur thermique est assez volumineux, le rendant difficile à placer dans un appartement.

Humidité maîtrisée et air intérieur de qualité

La VMC double flux ne se contente pas d’apporter de l’air neuf à votre maison, elle est aussi en mesure de le filtrer. En effet, des filtres disposés en amont sur les gaines d’insufflation œuvrent à baisser la quantité des particules fines et de pollens présents dans l’air extérieur. Ainsi, les risques d’allergies ou de maladies respiratoires s’en trouvent considérablement réduits, vous procurant un espace de vie plus sain pour vous et votre famille. En outre, la VMC double flux s’attaque aussi aux problèmes d’humidité qui menacent vos murs et votre habitation plus globalement. La conséquence immédiate est que vous limitez grandement toute possibilité d’apparition de moisissures, champignons ou encore les décollements de papier peint et les peintures craquelées. A moyen et long terme, votre investissement en VMC double flux sera donc rentabilisé car vous évitez les éventuels coûts de réparation des conséquences de l’humidité.

VMC double flux : faites-vous aider par un professionnel

Lorsqu’il s’agit de VMC double flux, il est essentiel de se faire aider par des professionnels compétents qui pourront garantir la conformité avec les normes réglementaires et assurer un bon calcul du dimensionnement, entre autres. N’hésitez pas à faire appel à l’entreprise Envir, spécialiste des travaux de rénovation énergétique, dont l’installation des VMC double flux !

Comment bien choisir sa VMC double flux ?

Plusieurs critères sont à étudier avant de choisir une VMC double flux. Envir, expert dans l’isolation et la rénovation énergétique, fait le point sur comment sélectionner la VMC double flux la plus adaptée à l’habitation, tout en respectant l’environnement et le budget.
Tout d’abord, il convient de prendre en compte le débit d’air, qui doit correspondre aux besoins réels de l’habitation. Ce débit correspond au volume d’air, exprimé en mètres cube, que la VMC double flux va renouveler en une heure. Le rendement est ainsi un critère majeur à ne pas négliger. Il est calculé selon la quantité de chaleur récupérée dans l’échangeur thermique afin de chauffer l’air neuf.
Il est par ailleurs important de se renseigner sur la consommation énergétique de la VMC double flux, qui varie selon les modèles, et ce, pour rester cohérent dans une démarche écoresponsable. En effet, en choisissant un modèle basse consommation, les besoins en énergie de la VMC diminuent. Par ailleurs, le bruit généré par la VMC double flux peut être conséquent, et si elle est placée à proximité des chambres ou des pièces de vie, elle peut alors être assez gênante. C’est pourquoi le nombre de décibels est également à examiner avant de réaliser son achat.
Enfin, il faut vérifier que le modèle soit équipé d’une sortie d’élimination des condensats. La VMC double flux produit en effet par son fonctionnement de la condensation, engendrant de l’eau dans les gaines. Il est donc indispensable de prévoir une solution pour l’éliminer, comme un raccordement aux eaux usées

VMC double flux : faites-vous aider par un professionnel

Lorsqu’il s’agit de VMC double flux, il est essentiel de se faire aider par des professionnels compétents qui pourront garantir la conformité avec les normes réglementaires et assurer un bon calcul du dimensionnement, entre autres. N’hésitez pas à faire appel à l’entreprise Envir, spécialiste des travaux de rénovation énergétique, dont l’installation des VMC double flux !

Leave a Reply