notthecost

Le cinquième anniversaire de la campagne #NotTheCost

La campagne #NotTheCost a pour objectif de stopper les violences envers les femmes en politique. A l’occasion de son 5e anniversaire, le National Democratic Institute a organisé un événement virtuel afin de mobiliser la communauté internationale.

Les enjeux du mouvement #NotTheCost

Le jeudi 11 mars s’est tenu le 5e anniversaire de la campagne #NotTheCost. Ce mouvement a été initié en 2016 par le National Democratic Institute (NDI) afin de sensibiliser le monde sur la violence faite aux femmes en politique : menaces, abus psychologiques, harcèlement, agressions physiques et sexuelles… Ces dérives sont malheureusement présentes en politique et le NDI tient à dénoncer ces actes en donnant la parole aux concernées.

Un événement pour sensibiliser la communauté internationale

Madeleine K. Albright, Présidente du National Democratic Institute, a ainsi animé hier un événement auquel ont participé des femmes politiques du monde entier. Parmi elles, nous pouvons citer :

  • Jeanine Mabunda Lioko Mudiayi, députée et ancienne Présidente du Parlement de la République démocratique du Congo ;
  • Ana Natsvlishvili, membre de Lelo for Georgia ;
  • Ine Edo, ambassadrice du NDI pour l’autonomisation des femmes au Nigeria ;
  • Fadzayi Mahere, porte-parole national du Mouvement pour le changement démocratique Alliance Zimbabwe ;
  • Dr Nomafrench Mbombo, Ministre de la santé du Cap occidental et chef du groupe national des femmes de l’Alliance démocratique, Afrique du Sud ;
  • Åsa Regnér, sous-secrétaire générale et Directrice exécutive adjointe pour l’appui normatif, Coordination et programme du système des Nations unies ;
  • Maria Ressa, journaliste et PDG de Rappler ;
  • Brenda Santamaría, chef de la section de l’observation électorale, Organisation des États américains.

A l’occasion de cet événement en ligne, les participantes ont pu dresser le bilan des actions et progrès accomplis. C’était également l’occasion de renouveler leur engagement dans les futures actions collectives.

Laisser un commentaire