Le système Ribadier au théâtre de la Michodière

Le système Ribadier au théâtre de la Michodière

Les spectateurs retrouvent avec plaisir la scène parisienne. Les théâtres ont pu rouvrir, l’occasion de redécouvrir une riche programmation ! Il est ainsi possible d’assister à un grand classique de Feydeau, revisité par Ladislas Chollat : le système Ribadier, une pièce jouée jusqu’au 2 janvier 2022 au théâtre de la Michodière, racheté en 2019 par Marc Ladreit de Lacharrière.

Un vaudeville indémodable

Le théâtre de la Michodière accueille actuellement une pièce de Georges Feydeau qui met en scène Patrick Chesnais et Isabelle Gélinas. Bien qu’il soit décédé depuis plus de cent ans, Feydeau est plus que jamais à la mode. Bon nombre de ses pièces sont aujourd’hui rejouées, à l’image de « La Dame de chez Maxim », « Le mariage de Barillon », « Ciel, ma belle-mère », « Le Dindon » et donc « le système Ribadier » au théâtre de la Michodière.

Jouée pour la première fois en 1892, le système Ribadier raconte le fameux système  utilisé par Ribadier pour endormir son épouse, Angèle, afin de convoler en galante compagnie… En effet, après avoir découvert que son premier mari l’avait trompé pas moins de 365 fois en 8 années de mariage, Angèle est devenue suspicieuse et pleine de rancune. Et son nouveau mari, Ribadier, en fait les frais ! Mais ce dernier n’a pas dit son dernier mot et toutes les nuits, il hypnotise son épouse pour sortir rejoindre de charmantes femmes… Mais l’arrivée inopinée de Thommereux, un ami de la maison, va venir perturber ses petites habitudes, d’autant plus que Thommereux est secrètement amoureux d’Angèle…

La mise en scène virevoltante de Ladislas Chollat

C’est le metteur en scène Ladislas Chollat, que l’on a déjà vu à l’œuvre dans « l’heureux stratagème » de Marivaux, qui propose une nouvelle version de cette comédie. Il explique en effet : « j’avais envie de replonger dans le théâtre classique, dans son écriture, de retrouver Marivaux, d’apprivoiser Feydeau… Mais, loin de moi l’idée de vouloir me démarquer comme metteur en scène. Je ne cherche pas du tout à démontrer quoi que ce soit, à être original ou différent, mais uniquement à servir le texte. L’envie de raconter une histoire, dont les mots me parlent, m’intriguent, me font rire, suffit. C’est le cas avec Ribadier et ce grand auteur qu’est Feydeau. Je voulais m’y confronter. Et c’est loin d’être évident… ».

Il dirige avec brio Patrick Chesnais, Nicolas Vaude, Isabelle Gélinas, Benoît Tachoires, Elsa Rozenknop et Emmanuel Vérité. Les acteurs excellent dans ce vaudeville où se succèdent rebondissements, stratagèmes et loufoqueries dans le décor d’un salon bourgeois.

Laisser un commentaire