café congolais

Un café congolais plein de qualités à la conquête de Kinshasa

« La Kinoise se veut être le café de tout le monde, accessible et de qualité ». C’est en tout cas l’ambition de la fondatrice de la marque, Tisya Mukuna, une jeune expatriée de retour dans son pays natal, la République Démocratique du Congo. Aujourd’hui, la jeune entrepreneure fabrique et commercialise le premier café cultivé en plein cœur de la capitale congolaise.

Tisya Mukuna : le parcours

Au Congo, il est assez fréquent de croiser des femmes dans les champs. Ce qui l’est beaucoup moins, c’est d’en rencontrer sur une plantation de café. Trop peu pour freiner les ardeurs de Tisya Mukuna, qui a choisi la caféiculture pour développer son activité. Un projet inédit qui lui a valu une mise à l’honneur par une autre femme exceptionnelle, Jeanine Mabunda, qui n’a pas manqué de la féliciter pour son dynamisme via un tweet : « Tisya Mukuna est une exceptionnelle jeune entrepreneure qui incarne le dynamisme d’un Congo en mouvement, créatrice de la marque #Café_La_Kinoise. Celle-ci propose du café cultivé par sa propre entreprise basée au cœur même de la capitale congolaise. #JeunesQuiBougent ».

Tisya Mukuna est une expatriée qui a grandi en France, pays dans lequel sa famille s’est installée lorsqu’elle avait à peine 1 an. Studieuse, elle obtient un Master  en marketing à l’Institut d’économie scientifique et de gestion de Paris, puis un MBA à la Shanghai Internationale Studies University en Chine. Après avoir terminé ses études en 2017, elle décide de rentrer dans son pays natal, la RDC, et y investir. Passionnée d’agriculture et d’arbres, elle décide de se lancer dans la culture du café. Elle confie à ce propos qu’elle a « toujours aimé les arbres et l’agriculture. Une passion que m’a transmise mon père, qui fait de l’élevage et de la pisciculture ».

La Kinoise : un café 100% bio

C’est en 2018 que Tisya Mukuna fonde son entreprise, « La Boîte », avant de créer sa marque de café « La Kinoise », un nom choisi en raison du fait que ses caféiers poussent à Kinshasa, la capitale du Congo. Un choix qui a surpris beaucoup d’agronomes et de membres du Conseil interprofessionnel pour la promotion de l’agriculture (Cipa). A Mont-Ngafula, une commune du sud de la capitale, Tisya Mukuna cultive trois variétés de café 100% bio, sur une surface de 20 hectares et avec un rendement de près de 12 tonnes de café en 2020. Quant à la torréfaction et la mouture, elles sont réalisées à l’Office national des produits agricoles du Congo (Onapac). Aujourd’hui, les 4 produits La Kinoise (l’arabica, le robusta, l’arabusta et le mocaccino) sont distribués dans les supermarchés et dans quelques restaurants de Kinshasa.

Ambitieuse, Tisya Mukuna ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Elle envisage en effet d’augmenter sa production de café, créer des infusions et fabriquer des capsules compatibles avec les machines espresso. L’objectif, à terme, est de produire à une échelle industrielle. Pour y arriver, il est essentiel de bâtir une consommation locale, en encourageant les Congolais à consommer plus de café produit sur le territoire nationale. Tisya Mukuna en a parfaitement conscience, d’où sa volonté d’installer des stands à l’aéroport et dans toute la capitale avec des conteneurs proposant des produits locaux qui feront office de cafétéria.

Laisser un commentaire