voiture d'occasion

Achat voiture d’occasion : gare aux arnaques !

Saviez-vous que le marché des voitures d’occasion est trois fois plus gros que celui du neuf en France ? Si le marché de l’occasion rencontre un tel succès, c’est parce qu’il a plein d’atouts à faire valoir : modèle moins cher, voiture avec peu de kilomètres, prix bas… l’occasion est (très) souvent une belle affaire. Mais gare aux arnaques ! Le point sur les pièges à éviter en achat de voiture d’occasion avec Ewigo !

On n’achète pas une voiture à l’œil !

Une voiture ne s’achète pas à l’aveugle, car bon nombre de ses caractéristiques ne se voient pas à l’œil nu. Ne succombez donc pas aux belles photos des sites de vente en ligne. Il est essentiel de rencontrer le vendeur et d’essayer la voiture. Encore mieux, faites contrôler la voiture par un mécanicien de confiance ou, à défaut, faites-vous accompagner par une personne qui s’y connait en mécanique et qui pourra inspecter le freinage, la direction, les amortisseurs ou encore le moteur.

Attention aux voitures importées

En raison de l’effondrement des ventes des voitures diesel en France (seulement 30% dans le neuf en 2019), les modèles d’occasion qui ne trouvent pas d’acheteurs dans l’Hexagone sont aujourd’hui exportés en Europe centrale et de l’Est car la réglementation environnementale y est moins stricte. Inversement, la demande en voitures essence a augmenté, ce qui a provoqué l’arrivée de véhicules de diverses provenances, notamment l’Europe centrale et de l’Est, mais aussi la Belgique ou l’Allemagne. Le problème est qu’il est souvent difficile de déterminer l’historique du véhicule.

Optez pour les grandes enseignes

En 2016, la DGCCRF a publié une enquête qui a révélé que près d’une voiture d’occasion sur deux n’était pas vendue dans les règles dans les concessions dédiées. Depuis, la situation s’est amélioré, notamment grâce à des contrôles plus stricts. Cela dit, on continue de relever des infractions chez les marchands et négociants indépendants. Notre conseil : optez en priorité pour les grandes enseignes. Celles-ci mettent à la vente des voitures certifiées, avec une origine et un historique garantis. Ce qui justifie la différence de prix.

On vérifie l’historique de la voiture !

S’il n’y avait qu’une chose que vous devriez contrôler avant d’acheter un véhicule d’occasion, ça serait le carnet d’entretien ! Celui-ci doit indiquer toutes les interventions mécaniques (passages chez le garagiste, vidanges, changements de consommables tels que les pneus, disques, plaquettes, batterie, accélérateur…). Si le vendeur n’en dispose pas, demandez le numéro de série de la voiture et contactez un concessionnaire. Ce dernier a accès au fichier national. A défaut, consultez le site lancé par le ministère de l’Intérieur : « Histovec ».

Paiement sécurisé

Vous avez certainement entendu parler ou lu dans la presse des cas de vendeurs de voitures d’occasion qui empochent l’argent en amont avant de disparaître dans la nature. Il vaut donc mieux d’utiliser des services qui proposent des transactions sécurisées. Voici comment ça marche : le service bloque l’argent sur un compte séquestre et ne le verse au vendeur que lorsque l’acheteur a vérifié que la voiture est conforme à ses attentes.

Laisser un commentaire