mutuelle santé

Comment choisir votre mutuelle santé ?

Si vous ne bénéficiez pas d’un contrat de mutuelle obligatoire, il est alors très vivement recommandé de souscrire vous-même à une mutuelle santé individuelle. L’Assurance Maladie ne rembourse en effet qu’une partie de vos frais de santé, et le reste à charge peut être parfois élevé… C’est là que votre mutuelle entre en jeu ! Mais comment la choisir ? Les garanties peuvent différer d’un contrat à un autre, c’est pourquoi il est capital de bien étudier les différentes propositions afin de choisir celle la plus adaptée à votre situation. Nous vous proposons quelques éléments de réponse.

Choisir un contrat en adéquation avec vos besoins

Nous n’avons pas tous les mêmes besoins en matière de couverture en frais de santé. Ces besoins peuvent différer selon votre âge, votre situation familiale, votre état de santé… C’est pourquoi vous devez commencer, comme l’explique Actudata, courtier en assurance, par établir vos besoins en santé : optique, dentaire, médecine générale, hospitalisation…

En effet, si personne ne porte de lunettes au sein de votre foyer, une forte garantie en optique sera inutile ! De même, si vous êtes en bonne santé et jeune, des garanties minimales devraient être suffisantes, tout comme il peut être judicieux de souscrire à un contrat familial si vous avez des enfants.

Le point sur les garanties proposées par votre mutuelle

Vous allez devoir prendre le temps de bien étudier les garanties proposées par le contrat, en vérifiant la manière dont elles sont indiquées : certains contrats parlent en effet en pourcentage du tarif de base de la Sécurité Sociale (par exemple 100 %, 200 %…) ou encore en montant forfaitaire (50 €, 100 €…).

Apportez une attention toute particulière aux postes de remboursement considérés comme les plus importants, à savoir :

  • L’hospitalisation;
  • La médecine générale ;
  • L’optique ;
  • Le dentaire.

De même, pensez à vérifier si des garanties de prévention sont prévues. C’est de plus en plus le cas, comme pour des dépistages gratuits, des remboursements pour des médecines douces, etc.

Enfin, assurez-vous que le tiers-payant soit bien prévu par le contrat. Cela vous évite d’avoir à faire l’avance de frais comme pour l’achat de médicaments ou pour une consultation.

Laisser un commentaire