Digitalisation Courtiers grossistes

Courtiers grossistes : crise, quelle crise ?

La digitalisation a ses vertus. C’est grâce à elle que les courtiers grossistes ont pu s’en sortir durant la crise sanitaire, contrairement aux courtiers grands risques. En effet, les courtiers grossistes comme SPVIE, Praeconis ou encore Alptis étaient déjà bien rompus à la vente à distance, bien avant la crise. Cela leur a permis de se concentrer sur l’accompagnement de leurs réseaux de courtage, mais aussi sur la création de nouvelles offres, alors que d’autres cherchaient toujours des solutions pour s’adapter.

Courtiers grossistes : une résilience à toute épreuve

Les courtiers grossistes ne connaissent pas la crise. La preuve en 2020, en pleine crise sanitaire. Bien qu’ils aient connu un petit coup d’arrêt de leur activité au cours du premier confinement, ils ont très vite pu rebondir pour atteindre les objectifs qu’ils s’étaient fixés en début d’année. Un vrai exploit. Un exploit qui s’explique par leur rapidité d’adaptation. A ce propos, le directeur adjoint de Praeconis explique : « nous nous sommes adaptés en organisant la prospection commerciale à distance, en maintenant le lien avec les partenaires au travers des animations telles que les webinaires ou encore les formations éligibles DDA, en facilitant la souscription en ligne et en dématérialisant la majorité des actes de gestion ».

Nous vous le disions, les courtiers grossistes sont pionniers en matière de digitalisation, ce qui a renforcé leur résilience à l’instar de SPVIE assurances avis aux amateurs ! Bien avant la crise, ils utilisaient déjà plusieurs outils tels que l’animation à distance, la signature électronique ou encore les webinaires. C’est ce qui explique leur aptitude à faire face à la crise sanitaire, comme l’explique Jérémy Sebag, directeur général de SPVIE Assurances : « le digital est au cœur de notre ADN (et donc de la vente à distance)… Nous avons pu accompagner nos courtiers partenaires pour maintenir l’activité économique et répondre aux nouveaux besoins en assurance santé et prévoyance des Français… qui restaient confinés et donc incapables de venir en agence pour se renseigner et souscrire ».

Laisser un commentaire