La magie rouge et le pacte d’amour

En magie, un “Pacte” signifie un acte irréversible qui consiste à vendre son âme aux entités démoniaques et aux forces obscures. Associée généralement à la magie noire, sachez qu’il en existe également en magie rouge avec la seule différence que cette fois, au lieu de la haine, c’est l’amour qui est en jeu. Tisserand Ines est d’avis pour dire qu’au départ, les âmes ne sont soumises à aucun contrat, et personne ne peut faire en sorte que l’âme d’une autre personne soit échangée dans le cadre d’un pacte.

Le pacte d’amour et les relations amoureuses

Il faut savoir que la magie rouge concerne uniquement les relations amoureuses avec un ensemble de rituels qui vont affecter les sentiments, la sexualité et le désir. Ce qui va aider à créer un champ bien cadré et surtout ayant un but positif, à la différence de la magie noire.

Mais, comme dans tout pacte, il est question d’engagement à tenir, une loi à respecter et des rituels à exécuter, sinon il y aura rupture du contrat avec tous les effets négatifs que cela représenterait pour quiconque ne pouvant tenir sa promesse ou déciderait de renoncer au contrat.

Comme nous l’avons expliqué, dans le pacte d’amour c’est bien d’une relation amoureuse dont il va s’agir et pour cela la personne doit objectivement désigner l’individu idéal qu’elle pense pouvoir partager sa vie.

Au départ donc, il s’agit ici d’une forte volonté du cœur qui s’exprime et se manifeste dans un engagement double. D’abord, aller voir un magicien professionnel, puis signer un pacte d’amour comme une confirmation de cette volonté d’obtenir l’amour et trouver son âme sœur avec  qui avancer dans la vie.

Comment se préparer avant un pacte d’amour ?

En qualité de praticienne, Inès Tisserand est d’avis pour recommander une première consultation qui prendra la forme d’un rituel de découverte et qui permet d’identifier le besoin réel et les actes à entreprendre. Cette première étude va pouvoir ouvrir les yeux de la personne sur les différents risques pour qu’elle juge d’elle-même la bonne direction à suivre. Pour faire plus simple, il faut prévoir une période d’une à deux semaines de préparation au minimum pour mieux définir le contexte et mieux identifier la personne cible. Suite à cela, un contrat va se faire si l’on constate que l’engagement de la personne est bien volontaire et sans aucune ambiguïté.

Sans cette routine ou procédure de “préparation”, tout le monde irait dans un chemin trop risqué. Certains praticiens n’y ont pas malheureusement recours et adoptent souvent une attitude un peu rapide en commençant directement par un contrat.

Les relations amoureuses étant très différentes selon les personnes qui s’y prêtent et leurs contextes, il est clair que la préparation servira à mieux choisir les rituels qui vont encadrer le Pacte d’amour une fois signé, ceci avec le soutien des entités dont nous précisé la nature et les enjeux précédemment. Comme Inès Tisserand à l’habitude d’affirmer, c’est surtout la puissance du désir associée à la volonté du consultant qui va déterminer le chemin à suivre et le rituel à exécuter. Cette volonté est comme une boussole qui va suivre le champ magnétique vers lequel le travail se dirigera tout naturellement.

Leave a Reply