Intermédiation financière

Intermédiation financière : définition et avantages

En matière de finances, la mise en relation de l’offre et de la demande de capitaux est facilitée par un ensemble d’activités regroupées sous l’appellation d’intermédiation financière. Intermédiaires d’opérations bancaires, conseillers en investissements, courtiers en assurance… la liste des acteurs intervenant dans ce secteur est longue. Voici ce qu’il faut retenir sur la notion d’intermédiation.

Qu’est-ce que l’intermédiation financière ?

L’intermédiation financière est un ensemble d’opérations destinées à favoriser les économies d’échelle, la diminution des coûts de transaction ainsi que la diversification du risque. En d’autres termes, elle permet à une unité institutionnelle d’acquérir des actifs financiers tout en contractant des passifs par une ou plusieurs opérations financières.

Les fonds collectés à travers l’intermédiation financière sont transformés et classifiés selon leur volume, leur échéance ou leur degré de risque. Ainsi, les actifs et les passifs des opérateurs présentent des caractéristiques différentes.

L’intermédiation financière suppose une interaction entre trois parties : deux clients et un spécialiste susceptible d’externaliser ses coûts d’accès au marché. À l’instar de Boris Lefebvre et de son groupe d’intermédiation, les intermédiaires financiers permettent aux deux autres parties de se positionner en pourvoyeurs et aux demandeurs de capitaux sur le marché.

Qu’est-ce que l’intermédiation financière de marché ?

On parle d’intermédiation financière de marché ou de courtage lorsque le rapprochement est effectué entre un vendeur et un acheteur d’actif financier, ou lorsqu’un agent achète des actifs qu’il revend pour son propre compte par la suite. Elle augmente la liquidité du marché. À ce titre, elle est réalisée par les banques ou par les prestataires de services d’investissement comme les courtiers.

L’intermédiation financière de marché est effective sur le marché primaire et sur le marché secondaire encore appelé marché de l’occasion. Elle se concentre sur l’émission des obligations et des autres actifs financiers sur le marché primaire tout en garantissant le bon dénouement des opérations. Elle prend la forme d’une négociation pour le compte d’un investisseur privé ou pour son propre compte sur le marché secondaire.

Quels sont les avantages de l’intermédiation financière ?

À travers l’intermédiation financière, les institutions financières prennent en charge le risque relatif aux opérations de prêts. Cette activité favorise ainsi la réduction des risques financiers pour les tiers. Par ailleurs, les emprunteurs sont sélectionnés selon leur capacité de remboursement et la fiabilité de leurs projets d’investissements.

L’asymétrie informationnelle est l’une des principales limites à la concurrence pure et parfaite. En palliant les défaillances du marché, les institutions financières permettent de diminuer leur impact tout en réduisant les coûts des transactions.

Laisser un commentaire