energie_en_france

La place de la France dans la transition énergétique

REN 21 est une ONG spécialisée dans les énergies renouvelables qui intervient également dans le partage des connaissances pour la croissance des technologies d’énergies renouvelables au sein des pays industrialisés et en voie de développement. Elle a récemment publié un rapport, salué par les professionnels du secteur comme Alpes Energies Nouvelles, sur la situation des énergies renouvelables en 2021 au niveau mondial.

Le point sur les énergies renouvelables dans le monde

Le rapport établi par REN 21 permet de faire le point sur les énergies renouvelables dans le monde. Ainsi, on peut apprendre que la France se classe 11e en matière d’énergies vertes en 2020 avec une production d’électricité verte de 51 Gigawatts. L’Hexagone se classe derrière la Chine (908 GW), les Etats-Unis (33 GW) ou encore le Brésil (150 GW).

REN 21 a également classé la capacité de production d’électricité verte par habitant, ce qui change le palmarès : la France arrive cette fois-ci en 22e position avec seulement 0,5 kilowatts de production d’énergies renouvelables par habitant. Elle se place ici derrière l’Islande (2,1 kilowatts par personne), le Danemark (1,7) ou encore la Suède (1,6).

Un focus sur la France

Le rapport de REN 21 met en lumière que la France n’est pas encore parvenue à atteindre ses objectifs en matière d’énergies vertes. Le document stipule que « tandis que la France s’était dotée d’un objectif spécifique pour la part des énergies renouvelables dans la consommation totale d’énergie finale en 2020, elle n’a pas réussi à l’atteindre. L’objectif était de 23 % et les énergies renouvelables ne représentaient qu’environ 17 % de la consommation finale totale d’énergie de la France en 2019 ».

Pour autant, il faut saluer plusieurs points de la politique énergétique mise en place, à commencer par le plan « France Relance » qui vise à engager encore plus la France dans le cadre de la transition écologique. Ainsi, le pays a investi 7 milliards d’euros pour la rénovation énergétique des bâtiments. En outre, l’Hexagone peut se targuer de compter parmi les pays qui s’investissent le plus dans le développement de l’énergie éolienne avec près de 1,3 GW de capacité de production éolienne installée.

Ces données permettent à la France de se classer 4e de l’UE-27, en arrivant derrière les Pays-Bas (2 GW supplémentaires), l’Espagne (1,7 GW) et l’Allemagne (près de 1,7 GW). La France se classe également au 8e rang mondial, devançant la Turquie et l’Inde.

Par ailleurs, 17 616 MW de puissance électrique éolienne ont été installés au 31 décembre 2020 en France d’après l’association France Energie Eolienne. On peut également ajouter que 8 % du mix énergétique est alimenté par le vent. Enfin, la France est considérée comme le premier pays européen pour les pompes à chaleur : 394 000 PAC ont été vendues en 2020. Rappelons à ce sujet qu’il s’agit de dispositifs de chauffage qui sont à la fois écologiques et qui permettent en outre de diminuer de manière significative les factures.

Laisser un commentaire