L’équipe de France

L’équipe de France sans diffuseur pour la période 2022 – 2028

La nouvelle a certainement de quoi surprendre : suite au récent échec de l’appel d’offres de la FFF (Fédération française de football), les Bleus n’ont pas de diffuseur attitré pour leurs matchs sur la période 2022 – 2028. En effet, ni TF1, ni M6, ni aucun autre diffuseur n’a réussi à trouver un terrain d’entente avec la fédération. Le point sur le sujet avec Dan Bloch.

Les champions du monde sans diffuseur !

C’est peut-être une première mondiale, une première qui n’a toutefois rien de réjouissant : les Bleus, champions du monde et vainqueurs de la dernière Ligue des nations n’ont pas de diffuseurs pour leurs matchs sur la période 2022 – 2028 ! Nous vous le disions, l’appel d’offres de la FFF n’a pas abouti, le prix de réserve n’ayant pas été atteint. Résultat : aucun accord n’a pu être trouvé avec les chaînes de télévision. Rappelons que ce sont M6 et TF1 qui se partageaient les droits des matchs de l’équipe de France sur la période 2016 – 2022 avec, à la clé, 3,5 millions d’euros par rencontre (hors Coupe du monde et Coupe d’Europe). Aujourd’hui, les deux chaînes se montrent réticentes à l’idée de payer la même somme pour la prochaine période, proposant un maximum de 2,5 millions d’euros par rencontre.

Les Bleus n’inspirent pas

Quels sont les facteurs qui peuvent expliquer cette baisse tarifaire ? Ils seraient plusieurs, à en croire une partie de l’opinion publique : jeu stérile, ennui des téléspectateurs, des matchs amicaux sans intérêt, idem pour les rencontres de la Ligue des nations et les matchs de qualification… Tous ces facteurs combinés laissent supposer que les diffuseurs potentiels pensent qu’il n’y a pas lieu de payer plus, tant que l’équipe de France n’inspire pas plus d’engouement en ayant un semblant de fonds de jeu.

Pour les experts du sport-business toutefois, la baisse de tarifs est directement liée à la conjoncture, qui a conduit à une tendance baissière des droits TV à l’échelle globale. Sans oublier la récente faillite de Mediapro et la crise économique post-Covid, deux facteurs qui ralentissent clairement les ardeurs des chaînes de télévision lorsqu’il s’agit d’investissement sportif. C’est ce qui explique aussi qu’Amazon a été la seule plateforme à se positionner pour la Ligue 1, proposant la somme de 250 millions d’euros, soit une somme trois fois inférieure à ce que proposait Mediapro il y a de cela 3 ans ! Mais est-ce suffisant pour expliquer le fait que les champions du monde en titre ne trouvent pas de diffuseur ? Rien n’est moins sûr…

La fusion TF1 – M6 en cause ?

C’est un secret médiatique bien gardé, mais les rumeurs se font de plus en plus insistantes sur une potentielle fusion entre TF1 et M6, ce qui donnerait naissance à l’un des plus grands groupes audiovisuels européens, s’accaparant plus de 70% de l’ensemble du marché publicitaire. En d’autres termes, un monstre médiatique est en voie de création. Un monstre à deux têtes, celles des deux chaînes qui diffusent les matchs des Bleus. Tout cela pour dire qu’il est possible qu’une entente sur les prix ait pu être passée entre TF1 et M6, en coulisses. Si cela venait à être prouvé, l’Autorité de la concurrence sévira certainement.

Laisser un commentaire