amortissement

Pourquoi faire de l’amortissement ? A quoi ça sert ?

Si vous êtes entrepreneur, vous avez déjà très certainement entendu parler de l’amortissement. Cette notion de comptabilité est un élément crucial mais elle est bien souvent mal comprise comme le souligne Michel Weber. Nous vous proposons de découvrir plus en détail les caractéristiques de l’amortissement pour mieux le comprendre.

Qu’est-ce que l’amortissement ?

L’amortissement est une notion qui est appliquée sur les immobilisations d’une entreprise. Le spécialiste Michel Weber rappelle à cette occasion qu’une immobilisation fait partie intégrante du patrimoine d’une entreprise en cela qu’elle est considérée comme un actif. Ce dernier est en effet utilisé pour être utilisé en interne, ou encore pour produire des biens et des services, et ce, pour une période de plus d’un an. Dans le cas où l’immobilisation est considérée comme un coût d’acquisition, il va perdre de la valeur au fil du temps. C’est là que l’amortissement entre en jeu.

En effet, l’amortissement d’un actif est défini par le Plan Comptable Général comme « la répartition systématique de son montant amortissable en fonction de son utilisation ».

Les enjeux et caractéristiques de l’amortissement

L’amortissement n’est pas à négliger. Il s’apparente pour une entreprise à un véritable outil de gestion qui permet d’obtenir la valeur nette de ses actifs mais aussi d’estimer l’usure et le prix de revient d’un outil. Il permet en outre de diminuer le résultat comptable et fiscal.

Mais pour cela, il est important de choisir la bonne méthode d’amortissement. On peut à ce titre évoquer :

  • L’amortissement calculé sur la durée d’utilisation, qui peut alors linéaire (c’est-à-dire une perte de valeur constante) ou dégressif (le rythme est alors décroissant)
  • L’amortissement variable, basé sur les unités d’œuvre.

Chaque alternative possède ses propres spécificités, c’est pourquoi il est important de faire appel à un professionnel afin de choisir la méthode la plus adaptée aux objectifs fixés.

Laisser un commentaire