cession entreprise

Des conseils pratiques pour bien céder votre entreprise

La cession d’actions est une opération courante mais cette procédure ne doit pas être prise à la légère. En effet, plusieurs paramètres importants sont à prendre en compte pour ne pas transformer cette cession en catastrophe. Vous êtes propriétaire d’une entreprise ou actionnaire d’une société et vous souhaitez vendre vos titres ? Nicolas Bianciotto vous propose ses conseils pour céder votre entreprise.

Anticipez la cession de votre entreprise

La cession d’une entreprise est un processus relativement long. Elle demande au dirigeant d’y consacrer du temps en amont, en aval et lors de la mise en vente. À la période de 12 mois généralement constatée pour une transaction, s’ajoute une période d’accompagnement qui peut aller de quelques semaines à trois ans, selon les particularités de l’entreprise. Pour préparer ce processus de cession, le dirigeant doit prendre un temps de réflexion pour pouvoir répondre à certaines questions :  Les raisons de cession de son entreprise, les conditions de vente de celle-ci, ainsi que les projets envisagés après la cession.

Déterminez le périmètre de votre cession

Vous serez en tant que vendeur, face à plusieurs possibilités concernant le périmètre de votre cession d’entreprise. En effet, il est indispensable que vous décidiez de l’option de cession qui vous convient le plus. Votre décision impactera le prix, la fiscalité, mais également votre implication dans l’entreprise après sa cession. Dans ce sens, deux options s’offrent à vous. La première est liée à la vente des titres qui s’opère d’une façon immédiate ou progressive. Une deuxième option possible est la vente du fonds de commerce qui concerne la cession des éléments corporels (mobilier, matériel, agencements) et incorporels (clientèle, nom commercial, licences).

Choisissez le bon moment pour céder votre entreprise

Il est primordial de déterminer le moment le plus propice à la cession pour vendre votre entreprise au meilleur prix. Ce moment peut-être lié à un contexte économique favorable à l’activité, à une progression du chiffre d’affaires ou à la signature de nouveaux contrats commerciaux. Gardez à l’esprit que l’acquéreur, fonde son jugement sur les performances actuelles et historiques de la société, mais achète également le potentiel futur de celle-ci.

Évaluez la valeur de votre entreprise d’une façon objective

La valeur d’une entreprise repose essentiellement sur son savoir-faire, sa clientèle, la valeur de ses actifs, ses performances économiques et sa santé financière. Elle dépend également de l’offre et de la demande au moment de la mise en vente. De plus, le niveau de dépendance de l’entreprise vis-à-vis des clients et des fournisseurs ou encore de ses équipes va aussi influencer cette valorisation. En outre, le contexte économique, le nombre d’entreprises à céder, l’attrait pour le secteur, sont autant de facteurs externes qui vont influencer la valorisation d’une entreprise.

Faites-vous accompagner pendant la cession

L’accompagnement d’un professionnel lors du processus de cession est capital. Certains cabinets de conseil vous apportent à la fois une expertise financière et une expertise sectorielle en vous proposant l’accompagnement de professionnels ayant exercé dans votre secteur d’activité. Enfin, ils vous accompagnent dans tous les processus de transmission de votre entreprise, depuis la phase de préparation du dossier jusqu’à la signature des actes de cession.

Laisser un commentaire