Regionales-Herve-Morin-favori-en-Normandie

Régionales : Hervé Morin favori en Normandie

Vous avez bien lu, Hervé Morin part favori aux régionales en Normandie, malgré un RN fort. Son bilan, jugé très satisfaisant, y est pour beaucoup. C’est en tout cas ce qui ressort d’un sondage Ifop, qui met Hervé Morin en tête au premier tour à la prochaine élection régionale en Normandie, avec 31% des voix, devançant le RN avec 26%. Selon le directeur général de l’Ifop, il tire profit d’une bonne « prime au sortant » grâce à son bilan qu’on juge satisfaisant. Le point sur le sujet avec Boris Lefebvre.

Grande incertitude chez les électeurs normands

Les Français se rendront très bientôt aux urnes pour élire leurs conseils régionaux. En effet, le scrutin des régionales est prévu les 20 et 27 juin 2021 et, en Normandie, un sondage Ifop prévoit un duel entre le Rassemblement national et la majorité régionale actuelle. Autrement dit, Hervé Morin, soutenu par la droite, les centristes et le MoDem, serait aux prises avec Nicolas Bay, son adversaire aux dernières élections. Selon l’institut de sondage, M. Morin arriverait en tête au premier tour avec 31% des suffrages, devançant Nicolas Bay, crédité de 26% des voix. Cela dit, à deux mois des élections, le directeur général de l’Ifop note, selon ses termes, « une grande incertitude » chez les électeurs normands. Selon lui, ceux-ci pourraient faire basculer le scrutin : « Ce sondage montre un paysage politique assez éclaté dans le droit fil du big bang présidentielle de 2017. On a cinq listes qui dépassent 10%, donc qui seront en mesure de se maintenir au second tour ».

Morin pourrait profiter de son bilan positif

Nous vous le disions, Hervé Morin, l’actuel président centriste de la région Normandie dispose d’un bilan jugé satisfaisant. C’est en tout cas ce que révèle le directeur général de l’Ifop, qui note qu’ « Hervé Morin bénéficie d’un bilan régional jugé très satisfaisant, avec le sentiment qu’il met l’identité normande au cœur de son action ». Cette donnée pourrait être cruciale, d’autant plus que les Français n’ont que depuis peu renoué avec la vie politique locale. En effet, dans un contexte de crise sanitaire, on observe un regain d’intérêt des Français pour les régions, qu’ils estiment plus efficace et plus proche des gens que l’Etat central.

Le président sortant de la région Normandie et du parti Les Centristes, Hervé Morin, estime que les prédictions du sondage Ifop ne sont qu’une reconnaissance du travail accompli. Un travail de réunification de la Normandie, couplé à de bonnes performances qui placent la région sur le podium économique avec de meilleurs chiffres que la moyenne nationale. Rappelons que la Normandie est aujourd’hui la première région industrielle de France.

Quid de LREM ?

Comme dans la plupart des régions, les perspectives ne sont pas reluisantes pour les Marcheurs. Le candidat LREM, Laurent Bonnaterre, est parti en campagne début avril. Bien que bénéficiant de l’appui d’Edouard Philippe et du ministre des Outre Mers Sébastien Lecornu, le sondage révèle qu’il ne devrait pas récolter plus de 13% des voix à l’issue de la première étape du scrutin prévu en juin 2021.

Laisser un commentaire