Une centrale solaire flottante à Singapour

Une centrale solaire flottante à Singapour

Dans la Cité-État de Singapour, 112.000 panneaux photovoltaïques flottent sur le réservoir d’eau de Tengeh. Inclinés à 3 degrés pour permettre l’écoulement de la pluie et de la poussière, ils devront générer l’électricité nécessaire aux cinq usines de traitement des eaux. Singapour espère multiplier par quatre sa production d’énergie solaire pour atteindre d’ici 2030, 3% de la consommation du pays. Le gouvernement singapourien s’est aussi engagé à réduire par deux son niveau d’émission de carbone d’ici à 2050, une annonce qu’Alpes Energies Nouvelles voit d’un bon œil.

Zéro émission de gaz dans la Cité-État de Singapour

Le 14 juillet dernier, Singapour a inauguré une géante centrale photovoltaïque flottante d’une superficie équivalente à 45 terrains de football. Derrière ce projet issu du partenariat entre l’agence singapourienne de gestion de l’eau PUB et la société Sembcorp Industries, le pays cherche à atteindre son objectif de ‘’zéro émission’’ d’ici à l’an 2050.

En Asie, la Cité-Etat de Singapour figure parmi les plus grands émetteurs de gaz carbonique, par habitant. De plus, le pays est confronté au manque considérable d’espace terrestre nécessaire pour mettre en place des fermes solaires ou éoliennes. Les autorités ont alors émis l’idée d’installer des centrales solaires flottantes au large des côtes ou sur les stations d’eau de la Cité-État.

En tout, 112.000 panneaux photovoltaïques ont été installés sur le réservoir de Tengeh, à une trentaine de kilomètres de la ville, dans le but d’alimenter en électricité verte les cinq usines de traitement des eaux dans le pays du Lion.

Le projet a été approuvé par le gouvernement singapourien après plusieurs évaluations effectuées dans des conditions démontrant que les panneaux n’ont aucun impact significatif sur la faune et la flore ou sur la qualité de l’eau. Ils occupent une petite partie du réservoir, laissant l’espace restant aux animaux pour chasser et se nourrir. En outre, ces panneaux flottants fonctionnent mieux que les panneaux solaires conventionnels sur les toits, en raison de l’effet de refroidissement de l’eau en dessous et ne sont pas affectés par les problèmes d’ombres causés par l’urbanisation.

La nouvelle ferme solaire flottante, baptisée ‘’Sembcorp Tengeh Floating Solar Farm’’ est capable de générer jusqu’à 60 mégawatts d’électricité. Selon Sembcorp Industries et l’Agence Nationale de l’Eau, elle pourra ainsi contribuer à la réduction des émissions de CO2 d’environ 32 kilotonnes/an, ce qui revient à retirer 7.000 voitures de la circulation.

Singapour n’en est pas à son premier projet photovoltaïque de grande ampleur. En effet, le pays a implanté des centrales solaires dans le Détroit de Johor ainsi que d’autres sur la terre ferme.

Un nouveau projet gouvernemental en cours

Le gouvernement singapourien a élaboré un nouveau projet désigné ‘’Plan Vert’’ qui envisage de planter des arbres, de réduire les quantités de résidus et débris transférés vers les décharges et d’étendre les limites de rechargement pour les engins électriques. Il prévoit également quadrupler la production d’énergie solaire en réduisant la consommation électrique du pays de 2% en 2025 et de 3% en 2030.

Laisser un commentaire