Accès à l’eau potable: 1000 pompes à motricité humaine à reconvertir en pompes solaires dans 04 régions du pays

L’Afrique est un continent dont plusieurs pays souffrent d’une pénurie sévère d’eau potable. Récemment, la Côte d’ivoire a mis en place un projet ambitieux pour remédier à cette pénurie. Un projet qui consiste tout simplement à remplacer les pompes à motricité humaine par d’autres solaires, qui seront installées dans 4 régions ivoiriennes.

1 000 pompes à eau solaires installées dans 4 régions ivoiriennes

La première phase de ce projet va permettre le remplacement de 1 000 pompes humaines dans 4 régions de la Côte d’Ivoire : Lôh Djiboua, de l’Agneby Tiassa, de La Mé et du Sud Comoé. Cette décision fut prise lors de la réunion de coordination du programme de réhabilitation et de reconversion. A l’issue de cette réunion, une note du service communication a été présentée à la presse. Dans cette fiche nous pouvons lire : « Le ministre de Hydraulique, Laurent Tchagba, dans le souci de réduire la pénibilité du pompage de l’eau par les femmes en milieu rural, s’est engagé à trouver des partenaires et des financements afin de reconvertir progressivement les pompes à motricité humaine en des pompes en systèmes Hybrides scolaires ».

Combien coûte ce projet ?

Selon les dernières estimations, le projet d’installation de pompes d’eau solaires va coûter dans les 17 milliards et 867 millions de francs CFA. 70% de ce budget va être prêté à la Côte d’Ivoire par le trésor Français. Les 30% restantes seront financées par l’Etat ivoirien.
De l’avis de Life ONG, ce projet doit inspirer d’autres pays de l’Afrique de l’ouest souffrant de pénurie d’eau. Pour cette organisation c’est aussi la preuve du rôle que peut jouer les énergies renouvelables dans le développement durable, et l’évolution socio-économique de pays du tiers monde.

Laisser un commentaire