Livre code penal

Tout ce que vous devez savoir sur le métier de juriste d’entreprise

Personne ne peut dire aujourd’hui qu’il ignore ce que fait un avocat ou un juge, par contre peu de monde, en vérité, connaît le métier de juriste d’entreprise. La raison pour cela peut-être est qu’il a peu de contact avec le public et n’exerce pas dans un palais de justice. Mais pour en savoir plus nous avons demandé à Frédéric-Pierre Vos, avocats d’affaires, fondateur du cabinet LVI Avocats Associés de nous expliquer en quoi consiste le métier de juriste en entreprise et comment y accéder.

En quoi consiste le travail d’un juriste d’entreprise ?

Le juriste d’entreprise travaille par définition dans une entreprise. C’est quelqu’un d’interné en entreprise qui est, en général, peu en contact avec le grand public. Sa mission principale, c’est de défendre les intérêts de l’employeur pour lequel il travaille en particulier et les intérêts de l’entreprise en général. Il a également une mission de conseil, d’assistance et de mise en garde. Il doit aussi accompagner le chef d’entreprise dans les prises de décisions.

Pour Frédéric-Pierre Vos, le juriste d’entreprise doit être en mesure d’identifier les risques juridiques posés par une situation donnée,  de trouver une solution adéquate et à identifier les risques juridiques potentiels. Ce qu’il faut savoir aussi, c’est que le métier de juriste d’entreprise est un métier de contact, car il peut être amené à travailler avec d’autres services de l’entreprise, avec le service des ressources humaines, les services financiers  et même avec les agents commerciaux. Il est donc loin d’être isolé dans son bureau. C’est aussi la raison pour laquelle  il est important que le juriste d’entreprise soit au courant de l’actualité juridique et de l’évolution du droit dans toutes ces variantes.

Le juriste en entreprise intervient également dans la négociation des contrats que l’entreprise est amenée à conclure avec ses partenaires et vérifier si les clauses sont favorables aux intérêts de celle-ci. Il va aussi avoir vocation à intervenir auprès des assurances,  auprès du fisc et aider éventuellement dans les négociations avec les syndicats en entreprise. En revanche, le métier n’est pas non plus un touche-à-tout. Au cours de leurs formations, les futurs juristes doivent choisir une spécialité comme le droit social, le droit du travail, la propriété intellectuelle ou même droit l’environnement, etc.

Comment devient-on juriste en entreprise ?

En général, il faut avoir un master2 en droit. Vous terminez la licence en droit et ensuite à partir du master1 vous vous spécialisez dans une branche. Par exemple, quand on fait master1 en droit des affaires et bien en master2 on va se spécialiser par exemple en droit de la propriété intellectuelle. Mais pour devenir juriste d’entreprise, il n’est pas exclu que vous ayez suivi une formation d’école de commerce, c’est même un avantage d’avoir une double formation, à la fois une culture juridique et des compétences en commerce ou en business.

Selon Frédéric-Pierre Vos, le juriste d’entreprise doit posséder certaines qualités. D’abord il doit être à l’écoute, car on l’a dit, il collabore avec d’autres services au sein de l’entreprise donc il doit être forcément quelqu’un qui sait être à l’écoute et aussi être un bon communicants. En outre, il est impératif qu’il parle anglais, c’est nécessaire parce que le juriste d’entreprise peut être amené à défendre les intérêts de l’entreprise même sur un plan international. Une troisième langue comme l’Allemand ou l’Espagnol, c’est aussi un plus, des langues qui sont recherchées par les grandes multinationales.

Leave a Reply