argent, euros, billets

Le point sur les dispositifs d’épargne

L’épargne est un sujet cher au cœur des Français. Selon la Banque de France, ces derniers auraient mis de côté 142 milliards d’euros depuis le début de la crise du Covid-19, un record ! Toutefois, selon une étude réalisée par OpinionWay, si 89 % des Français possèdent un produit d’épargne, 69 % d’entre eux ignorent combien ces produits rapportent… Nous vous proposons de faire le point sur les principales solutions d’épargne ainsi que sur l’une d’entre elles, plus surprenante mais particulièrement intéressante.

Les produits d’épargne les plus prisés par les Français

Les Français se tournent très fréquemment vers des produits d’épargne classiques.

#1 Le Livret A

Le livret A est un grand classique de l’épargne. C’est l’État qui décide de son fonctionnement, de son plafond ou de son taux, etc…

Son principal avantage est que les intérêts sont exonérés au niveau de l’impôt sur le revenu et des prélèvements sociaux. Toutefois, la rentabilité est minime puisque le taux d’intérêt annuel est fixé depuis le 1er février 2020 à 0,50 %. Il faut en outre savoir que le Livret A est plafonné à 22 950 euros.

#2 Les SCPI

La SCPI (Société Civile de Placement Immobilier), que l’on retrouve également sous le terme de « pierre papier », représente une société dont l’objectif est d’acquérir et de gérer un bien immobilier locatif afin d’en tirer des profits. Ce sont donc plusieurs personnes qui s’associent et qui mettent en commun leurs capitaux.

Les taux varient en moyenne entre 5 et 7 % annuels bruts. Il est important également de savoir qu’il y a des frais d’acquisition (compris entre 6 et 10 % hors taxe) ainsi que des frais de gestion (entre 9 et 12 % hors taxe). En outre, les SCPI sont soumises à des réglementations strictes et la fiscalité peut être élevée, allant jusqu’à 50 % des revenus prélevés.

#3 Le Plan d’Épargne Retraite (PER)

Le Plan d’Epargne Retraite est un produit d’épargne dont l’objectif est de préparer sa retraite (c’est pourquoi il est considéré « à long terme ») par le biais d’un complément de revenus (sous forme de capital ou de rente). Il se compose de plusieurs produits comme le PER entreprise collectif (PERECO) ou obligatoire (PERO) ainsi que le PER individuel (PERIN).

Ce dernier s’adresse à tous, sans limite d’âge (même si certains contrats fixent une limite à 68 ans). L’épargne est alors investie dans des fonds variables et le capital est bloqué jusqu’à la retraite (sauf clauses exceptionnelles précisées par la loi). La fiscalité va varier selon la nature des versements, ce qui rend la chose assez floue. De plus, s’il est possible d’avoir plusieurs PER, les plafonds de la déduction fiscale ne sont pas cumulables et sont communs.

#4 Le Plan d’Epargne en Actions (PEA)

Le plan d’épargne en actions (PEA) est un dispositif qui permet de se constituer un portefeuille en actions investies directement ou via des fonds sur le long terme. C’est pourquoi il s’agit d’une solution extrêmement volatile. De plus, le plafond des dépôts est limité à 150 000 euros et il ne faut effectuer aucun retrait avant 5 ans pour pouvoir bénéficier d’une exonération d’impôt sur le revenu (mais attention, cette exonération ne concerne pas les prélèvements sociaux).

#5 L’assurance vie

L’assurance vie est un produit plébiscité par les Français. En contrepartie du paiement de primes, l’assureur s’engage à verser un capital ou une rente à l’assuré ou encore à ses bénéficiaires. Elle est considérée comme un produit d’épargne à moyen ou à long terme.

Les taux d’intérêts (hors impôts sur le revenu) sont de 1,75 %. Il faut également savoir que les fonds sont bloqués pour une durée de 8 ans au minimum et un impôt forfaitaire de 15,5 % est à payer sur les revenus de ces placements.

D’autres solutions existent

La règle de base est de diversifier vos investissements. En effet, comme le dit si bien l’adage, il ne faut pas mettre ses œufs dans le même panier !

Pour cela, vous pouvez vous tourner vers d’autres solutions d’épargne, comme l’investissement dans l’or physique en faisant appel à une société spécialisée, à l’image d’UGE Group BV.

Il faut en effet savoir que l’or est considéré comme une valeur refuge, à la différence des placements courants. Le cours de l’or ne souffre en effet pas de volatilité, il est au contraire en constante augmentation (+ 600 % depuis 2000). Votre épargne évolue ainsi en fonction de la valeur du cours qui est cumulé aux intérêts annuels. Votre investissement dans l’or se caractérise par une totale transparence et une sécurité optimale (sans intermédiaire).

Le taux d’intérêt net annuel est de 7,9 %, pendant toute la durée de vie du contrat, et il n’y a ni plafonnement ni prélèvements sociaux.

Laisser un commentaire