Le Voyageur Contemplant une Mer de Nuages

Le Voyageur Contemplant une Mer de Nuages

Oeuvre emblématique de la collection du peintre allemand David Caspar Friedrich, le Voyageur Contemplant une Mer de Nuages encore connu comme L’Homme contemplant une mer de brume est un tableau d’exception s’inscrivant dans la postérité des œuvres littéraires d’Allemagne. Quels sont les messages communiqués par le peintre à travers son œuvre ? Où peut-on la retrouver ? Nous répondrons tour à tour à ces questions dans la suite de cet article. Allons-y !

David Caspar Friedrich, l’artiste romantique

Né un 5 septembre de l’an 1774 de l’hyménée d’Adolph Gottlieb Friedrich et de Sophia Dorothea Bechly, David Caspar Friedrich était un peintre et dessinateur originaire de Prusse. Considéré comme un éminent artiste (peintre, mais également dessinateur), il est l’acteur le plus important et le plus influent du mouvement romantique de la littérature allemande du XIXe siècle. Il fit ses études à l’Académie Royale des Beaux-Arts du Danemark ainsi qu’à l’Université de Greifswald où il eut le loisir d’être enseigné par des figures artistiques prolifiques telles que Johann Gottfried Quistorp, Christian August Lorentzen, Thomas Thorild ou encore Jens Juel. Au cours de ses années de travail, Caspar David Friedrich a effectué des séjours à Vienne, Neubrandenburg, Loschwitz, Copenhague, Greifswald ou encore Dresde. Sa carrière de peintre et de dessinateur s’articulera principalement autour de portraits, mais elle prendra un tournant décisif quand il embrasse l’art du paysagisme. La pratique de cet exercice forge ses goûts esthétiques ; le conduisant à affirmer que : « Le peintre ne doit pas peindre seulement ce qu’il voit en face de lui, mais aussi ce qu’il voit en lui ».  Outre son œuvre Le Voyageur Contemplant une Mer de Nuage, on lui doit également la très belle et mystérieuse œuvre d’art La Mer de Glace parue entre les années 1823-1824. Grand romantique, Caspar David Friedrich a partagé la vie de Caroline Friedrich dont il est le veuf. De cette union, leur naquit un fils Adolf Friedrich, décédé lui aussi. L’artiste s’est finalement éteint en 1840, le 7 mai, âgé de 65 ans.

Présentation de l’œuvre

Caspar David Friedrich a peint en 1818 Le Voyageur contemplant une Mer de Nuage. Il s’agit d’une peinture faite à partir d’une technique d’huile sur toile. Avec ses dimensions comprises entre 94,4 x 74,8 cm, cette œuvre artistique appartient au mouvement du romantisme allemand. Étant avec la Mer de Glace, l’œuvre la plus importante de Caspar David Friedrich, ce tableau présente un homme se tenant debout sur un haut rocher, le dos tourné aux spectateurs/admirateurs. Vêtu d’une redingote verte, il tient dans sa main droite un bâton lui permettant de marcher. Cheveux flottants à l’air, il se livre à la contemplation d’un paysage empli de brumes. Dans un autre plan, on distingue devant ce bonhomme des crêtes montagneuses similaires à celle sur laquelle il se tient. Des arbres sont également distinguables dans le brouillard. Certes floues, des montagnes parviennent à être distinguées sur la gauche du bonhomme à la redingote verte. Le brouillard environnant le bonhomme à l’arrière-plan brouille la vision de l’horizon et du ciel nuageux.

Le paysage ainsi représenté par Caspar David Friedrich dans son œuvre est largement inspiré du massif gréseux de l’Elbe, en Allemagne-Tchéquie. En arrière-plan à droite, on retrouve le mont Zirkel Stein. En arrière-plan sur le côté gauche, il s’agirait peut-être du mont Rosenberg ou encore du mont Kaltenberg !  (54)

Analyse du Voyageur contemplant une Mer de Nuage de David Caspar Friedrich

Oeuvre caractéristique et emblématique du courant romantique allemand, le tableau peint par David Caspar Friedrich a été perçu de bien de façons ; ce qui a donné lieu à des interprétations diverses et variées.

Pour Marcela Gorra (1907- 1998), écrivaine, professeure et spécialiste en littérature italienne, le regard porté par le voyageur en redingote verte sur le paysage brumeux serait une réflexion faite sur soi-même. Elle créera ainsi une corrélation entre l’œuvre romantique de Friedrich et le concept philosophique de réflexion développé par Emmanuel Kant. En revanche, d’autres critiques ne partageront pas l’avis de M.E Gorra, voyant en le regard du voyageur, l’expression et la traduction de l’incertitude de l’avenir des êtres humains demeuré inconnu de tous. Par conséquent, l’œuvre littéraire de David Caspar Friedrich serait métaphorique.

Le professeur d’université et essayiste américain J.L Gaddis, quant à lui, conçoit la position du personnage créé par Friedrich comme un signe de domination de l’homme sur son milieu de vie ainsi que son insignifiance. D’après Gaddis, la position du personnage debout au-dessus des monts et des précipices traduirait sa supériorité. Toutefois, la tristesse du paysage supposerait que l’individu qui y a été inclus n’est rien de plus qu’un détail sans grande valeur .  Partant du principe du caractère romantique du tableau de Friedrich comme pour toutes ses autres œuvres telles que Falaises de Craie sur l’île de Rügen, H. GaBner perçoit le voyageur comme un personnage romantique qui fait l’expérience incertaine de son existence abyssale. Le paysage brumeux dépeint par Friedrich renverrait, selon H. GaBner à l’ancrage de cet individu à un monde utopiquement céleste se situant par-delà les horizons.

Lieu de conservation de l’œuvre Le Voyageur contemplant une mer de Nuages

L’œuvre réalisée par David Caspar Friedrich est conservée et exposée au musée d’art de la Kunsthalle de Hambourg en Allemagne du Nord. Ouvert depuis l’année 1868, ce monument historique est la destination à laquelle il faut impérativement se rendre si l’on désire se livrer à une contemplation du Voyageur au-dessus de la mer des Nuages.

Laisser un commentaire