medecins

Les 6 professeurs visés par l’ordre des médecins

Le Conseil national de l’Ordre des médecins (Cnom) a décidé d’agir fermement contre les propos très controversés de six médecins Français au sujet de la pandémie du Covid-19. Parmi ces médecins figurent des noms très connus comme le professeur Didier Raoult ou encore Christian Peronne.

Avant de prendre sa décision, le Cnom a examiné une série de plaintes visant des médecins qui se sont prononcées publiquement au sujet de la Covid par le biais de déclarations que les plaignants jugeaient trompeuses ou diffamatoires. L’organisme a donc saisi les chambres disciplinaires de première instance qui vont se prononcer au sujet des plaintes déposées. Cependant, cette prise de position de l’ordre des médecins reste sujette à controverse. Si effectivement le Conseil est dans son rôle en traitant les plaintes reçues (cela a par exemple été le cas pour le Docteur Jean Pierre Giolitto ou d’autres dans des affaires qui n’ont rien à voir avec la pandémie de la Covid-19…), tout ceci pourrait quand même laisser à penser qu’il y a une sorte d’acharnement contre les médecins qui ne rentrent pas dans les rangs…

Sans plus tarder, voici la liste des médecins visés par cette procédure disciplinaire

Christian Perronne (infectiologue, ancien chef de service)

Christian Perronne, chef de service des maladies infectieuses et tropicales à l’hôpital Raymond-Poincaré de Garches a déclaré publiquement que la Covid était une aubaine financière pour les médecins. Ne se contentant guère de cette déclaration qui a suscité une indignation générale, celui-ci s’est exprimé également au sujet de l’hydroxycholoroquine en précisant que cette composante a permis d’éviter 25 000 décès en France. Enfin, il a accusé des médecins du CHU de Nantes d’avoir refusé de prescrire un traitement à son beau-frère, ce qui a conduit à son décès.

Des raisons plus que suffisantes pour en faire une cible du Conseil de l’ordre des médecins et qui ont poussé L’assistance publique-Hôpitaux de Paris à le suspendre de ses fonctions.

Didier Raoult

Fervent défenseur de l’hydroxycholoroquine, le professeur Didier Raoult fut sans aucun doute le médecin le plus en vue depuis le début de la pandémie de la Covid-19. Lui aussi, fait l’objet de plusieurs plaintes à cause de ses déclarations controversées concernant la gestion de la pandémie par les autorités françaises.

L’OMS (Organisation mondiale de la santé) a également vivement critiqué les études de Mr Raoult, car elle estime qu’elles ne sont pas conformes aux standards internationaux.

Henri Joyeux (cancérologue à la retraite)

Le cancérologue Henri Joyeux est connu pour ses différents avec le CNOM. En 2014 et 2015 ce médecin désormais à la retraite a lancé une pétition anti-vaccin. Plusieurs fois il a dénoncé publiquement ce qu’il considère être une dictature vaccinale.

Le CNOM l’a d’ailleurs radié le 08 juillet 2016 pour ses propos qui selon l’organisme ne s’appuient sur aucune preuve scientifique.

Dans la liste figurent également l’ancienne oncologue pédiatrique Nicole Delépine qui s’est dite contre le port du masque et contre toute forme de confinement, le médecin généraliste Nicola Zeller qui souhaitait la prescription de l’azithromycine contre le Covid 19 bien qu’elle ait de graves effets secondaire, et enfin Hélène Rezeau-Frantz. Cette dernière avait prescrit son propre traitement pour des patients atteints de la Covid-19.

Laisser un commentaire