Pose de panneaux solaires

Les aides de l’état pour l’autoconsommation

Le gouvernement français a décidé de promouvoir le développement de l’auto consommation chez les particuliers et les professionnels depuis l’année 2015. Selon AB Services, expert en rénovation énergétique, l’état a mis en place trois types d’aides : une prime à l’investissement qui est calculé en fonction du nombre de kilowatts produits, un crédit d’impôt pour les solutions de chauffage solaire, pour les systèmes domotiques qui vous permettront le pilotage de vos appareils électriques et enfin un taux de TVA réduit et qui change selon l’installation.

Mais pour obtenir toutes ces aides, il faut que les travaux soient effectués par une entreprise reconnue RGE (reconnu garant de l’environnement) et que votre installation soit raccordée au réseau EDF. Chez AB Services la prise en charge est faite sur l’intégralité des démarches nécessaires à l’obtention des aides et de la prime.

La rentabilité de l’autoconsommation

Grâce à l’autoconsommation photovoltaïque, la rentabilité d’une installation de panneaux photovoltaïques en autoconsommation dépend de plusieurs critères. Pour faire une étude de rentabilité plus précise, il faut prendre en compte le type et le nombre d’appareils électriques, vos habitudes de vie et vos horaires de consommation, le prix auquel vous payez votre électricité et le prix de l’énergie consommée. Il faut prendre aussi en considération l’orientation du lieu d’implantation des panneaux solaires ou thermiques et la surface disponible l’inclinaison de votre toit.

C’est l’étude de tous ces paramètres qui va déterminer précisément la rentabilité de votre installation. Il est donc impossible de faire des généralités, car pour chaque installation ces paramètres sont différents. C’est pourquoi il est préférable de faire réaliser cette étude par un professionnel, elle est généralement proposée gratuitement par les entreprises spécialisées.

Choisir la bonne taille et la bonne puissance d’installation

Pour une meilleure rentabilité, le dimensionnement de la puissance de l’installation varie selon plusieurs critères comme les besoins énergétiques de la maison, l’installation des batteries, le profil de consommation des habitants et bien d’autres paramètres. Chaque profil utilisateur est différent et une installation doit y être adaptée.

Il serait dommage d’installer une centrale trop puissante et de ne consommer que 15 ou 20 % du courant. Même si celui-ci est revendu au gestionnaire de réseau. Si un utilisateur qui serait propriétaire d’une maison de 250 m² occupée par six personnes avec une piscine équipée d’une pompe à chaleur qui tourne toute la journée et dont le mode de chauffage est électrique demande bien évidemment une installation beaucoup plus importante qu’un utilisateur ayant une maison de 100 m² habités par deux personnes avec un chauffage au gaz.

AB Services, l’expert en photovoltaïque vous aidera à définir votre profil et vous conseillera aussi sur la puissance présentant la meilleure rentabilité selon vos critères.

La hausse des prix de l’énergie

En France le consommateur paye  électricité 50 % moins chère que ses voisins européens. Ceci est dû à la politique française du tout nucléaire qui permettait de produire un kilowattheure très bon marché. Mais c’était sans compter sur les coûts d’entretien des centrales nucléaires, un alignement sur les prix européens est donc obligatoire afin de maintenir le réseau en bon état.

Mais entre 2006 et 2016, le prix de l’énergie a augmenté de 42% en moyenne pour une famille de quatre personnes. Une hausse au moins équivalente est certainement bien supérieure est à prévoir dans les dix années à venir selon la commission de régulation de l’énergie.

Laisser un commentaire