Maternité : peut-on boire de l’alcool quand on allaite ?

Au moment d’allaiter, beaucoup de mamans se posent la question suivante : puis-je consommer de l’alcool tout en allaitant mon bambin ? Dans cet article, Éric Fallet nous apporte quelques éléments de réponse.

Peut-on boire pendant l’allaitement ?

Selon de récents rapports, consommer de l’alcool n’est pas vraiment préjudiciable pour un bébé quand il est allaité, à condition bien évidemment que la quantité d’alcool consommée soit modérée. Ainsi, boire un ou deux verres de vin ne poserait aucun problème, car seul un tout petit pourcentage d’alcool atteint le bébé.
Malheureusement, certaines mamans croient à tort que la consommation d’alcool augmente la production de lait. Il n’en est rien du tout. Les spécialistes affirment même que c’est le contraire qui est vrai. Il s’est même avéré que l’alcool peut laisser un goût désagréable dans le lait maternel, et par conséquent le bébé pourrait ne pas vouloir en boire.

Que faire alors ?

Pour une maman qui allaite, l’idéal est de se passer complètement de la consommation d’alcool durant toute la période d’allaitement. Mais si elle ne peut pas s’en passer, elle doit en consommer de manière responsable. Aucune place pour les excès ! Un verre ou deux suffisent largement et sont la dose préconisée pour ne pas porter atteinte au processus d’allaitement.
Dans ce même registre, les experts affirment qu’il faut attendre 4 à 5 heures après avoir consommé de l’alcool, avant d’allaiter son bébé. Il s’agit de la meilleure manière pour éviter qu’une quantité trop importante d’alcool ne filtre par le lait maternel au métabolisme du bébé.
En cas de doute, il n y a aucun mal à consulter un nutritionniste spécialisé. Ce dernier pourra également prodiguer à la maman des conseils précieux sur son régime alimentaire pendant et après la grossesse.

Laisser un commentaire