gestion du télétravail

Strasbourg, comment les entreprises gèrent l’allègement du télétravail

A l’instar d’autres villes de France, Strasbourg a connu une situation sanitaire et économique délicate. Celle-ci a obligé les entreprises à migrer vers le télétravail afin de protéger leurs collaborateurs tout en maintenant leur activité intacte. Mais avec l’allégement du confinement, la donne a changé ! Michel Weber, expert-comptable et commissaire aux comptes.

Entreprise : une adaptation progressive au déconfinement

Dès l’annonce du déconfinement, les préparations pour un retour à la vie active ont commencé à Strasbourg. Ainsi, les sociétés ont commencé à rappeler certains de leurs salariés pour qu’ils retournent travailler en présentiel. La première configuration fut celle de 50% en télétravail et 50% au bureau.

Au fur et à mesure que les indicateurs épidémiologiques s’améliorent, certaines entreprises ont repris à un plus grand pourcentage le travail en présentiel. Pour d’autres, le télétravail est une formidable opportunité qu’il ne faut absolument pas rater, tant il favorise l’épanouissement des collaborateurs.

Que dit la loi à ce propos ?

Selon le ministère du Travail, l’employeur n’a en aucun cas le droit d’obliger les salariés de sa société à revenir tous en même temps au bureau. Anne-Claire Muller-Pistré, co-gérante du cabinet SCP Racine à Strasbourg a déclaré à ce propos : « C’est un peu difficile de dire aux gens tout d’un coup vous revenez travailler tous les jours alors que jusqu’à présent ils ont eu deux jours de télétravail ». Son associé Jérôme Cohen a quant à lui rappelé que bien que le télétravail ait des bienfaits, il était assez complexe de l’instaurer de manière définitive. Pour appuyer son argument, celui-ci a précisé :

« Pour scanner et transmettre des documents au tribunal, tout n’est pas encore numérisé, nous avons besoin d’un contact avec nos salariés ».

Ces déclarations divergentes, venant d’une même société à Strasbourg suggèrent que le travail à distance ou en présentiel est sujet qui va susciter encore une longue réflexion !

Laisser un commentaire