Femme qui aide personne agée repassage

Le marché de l’aide à domicile en France

La taille du marché français de l’aide à domicile était évaluée à six milliards d’euros en 2016 et devrait enregistrer une croissance notable d’ici 2050. Le vieillissement de la population et la tendance des patients à préférer recevoir les soins de santé chez soi devraient alimenter la croissance du marché. Selon les dernières estimations (xerfi 2017), il y avait 2 millions de personnes âgées, de 85 ans ou plus, en France en 2015 et ce chiffre passera à 4,8 millions en 2050.

Le vieillissement de la population exige des soins de santé davantage axés sur le patient et ses besoins, ce qui, en retour, augmente la demande en termes de personnel et de prestataire de service d’aide à domicile et devrait stimuler considérablement la croissance du marché. Ainsi, de nombreuses entreprises d’aide à domicile existent comme Vitalliance en France ou Vivitas en Suisse, lesquelles disposent d’un personnel qualifié et de prestations de qualité.

Définition du marché de l’aide à domicile

Le marché d’aide à domicile pour les personnes âgées constitue 63% du marché global des services à la personne. Pour bien le distinguer des autres secteurs, il faut commencer par identifier sa clientèle. Il s’agit surtout de personnes dépendantes présentant une infirmité totale ou partielle qui ont besoin en conséquence d’une aide pour effectuer les actes de la vie quotidienne comme se laver, s’habiller, se nourrir ou faire sa toilette. Nous pouvons dire que dans certaines mesures c’est une solution alternative aux maisons de retraite (EHPAD).

Le secteur de l’aide à domicile englobe deux activités essentielles. D’une part, les services d’assistance aux personnes âgées dépendantes ou aux personnes qui ont besoin d’une assistance à domicile et d’autre part, les garde-malades qui, à l’exclusion des soins médicaux, veillent sur les personnes âgées.

La répartition des intervenants dans le marché d’aide à domicile

Le marché de l’aide à domicile se structure autour de trois principaux acteurs : les entreprises privées, les associations et le gré à gré. En effet, selon une étude Xerfi-Précepta, les entreprises privées gagnent du terrain progressivement par rapport aux autres acteurs et partagent désormais 17% du chiffre d’affaires global. Pour gagner en compétitivité, une grande partie de ces entreprises s’organisent en franchises.

En chiffre, on compte en France plus de 32 000 acteurs depuis le début de l’année 2018. Le secteur privé continue à dominer le marché avec une croissance moyenne annuelle estimée à plus de 8% entre 2017 et 2021 et leur nombre s’est multiplié de façon exponentielle en l’espace de 10 ans. Quant à leur chiffre d’affaires, il a été estimé à 3,1 milliards d’euros en 2107 et en 2018 ce chiffre a atteint 4,8 milliards.

Dans l’autre côté se trouvent les associations (dont les principaux acteurs sont Adessa domicile, ADMR, UNA). Ces dernières bénéficient de la notoriété et d’une grande expérience sur le terrain et assurent une présence surtout dans le milieu rural déserté par le privé. Pour les plateformes numériques, le contexte actuel tourné vers le virtuel leur permet de commencer à clarifier peu à peu leur offre de services.

Laisser un commentaire