Les produits labellisés en France

Les labels alimentaires garantissent aux consommateurs la qualité d’un produit. Aujourd’hui, de nombreux labels sont utilisés en France : que signifient ces différentes appellations ? Comment s’y retrouver parmi tous les différents produits labellisés ?

Qu’est-ce qu’un label alimentaire ? A quoi sert-il ?

Un label est une mention officielle servant à garantir aux consommateurs la qualité d’un produit.

La labellisation des produits alimentaire est très normalisée. En effet, les produits doivent répondre à des critères très précis pour obtenir un label.

Le label n’est pas une marque mais un signe distinctif qui peut être attribué à des produits de marques différentes.

Aujourd’hui, il existe en France de nombreux labels alimentaires. Les principaux sont le Label rouge, l’Appellation d’origine protégée (AOP) et le label Agriculture Biologique.

 

Le Label Rouge

Définition du Label Rouge

Cette labellisation a été créée par la loi du 5 aout 1960. Le premier produit a avoir été labellisé est le poulet des Landes en 1965.

Pour être labellisé, les produits doivent répondre à de nombreux critères attestant de leur qualité supérieure. Ces critères sont définis dans un cahier des charges homologué par l’Institut national de l’origine et de la qualité.

Cette labellisation concerne de nombreux produits, principalement de la viande (volaille, viande rouge, charcuterie) mais aussi des produis laitiers, des poissons, des fruits et légumes, du miel ou encore du sel.

Elle met en avant l’excellente qualité des produits et valorise le savoi-faire des producteurs. La coopérative agricole Lur Berri, située dans le sud-ouest de la France, accorde une importante toute particulière à la labellisation des produits du sud-ouest (Blonde d’Aquitaine, Agneau de lait Baskari…).

Le Label rouge en chiffres

D’après les chiffres donnés par l’Institut national de l’origine et de la qualité, 429 produits étaient classés Label rouge. Cette labellisation concerne principalement les volailles (215 labels rouges). En 2016, ces produits représentaient 1,3% de l’ensemble des produits alimentaires commercialisés.

 

L’Appellation d’origine contrôlée et l’Appellation d’origine protégée

L’Appellation d’origine protégée (ou AOP) est une labellisation européenne créée en 1992. Elle englobe les produits labellisés AOC (Appellation d’origine contrôlée).

Cette labellisation offre une garantie sur la provenance d’un produit. Les produits AOP sont des produits qui ont été fabriqués dans une zone géographique bien précise, où sont reconnus des traditions et des savoir-faire spécifiques.

 

L’AOC et l’AOP en chiffres

En 2016, ces labellisations concernaient 361 produits viticoles. Le total des boissons labellisées AOC et AOP (vins, spiritueux, cidres…) représentait alors 69,2% des boissons commercialisées.

95 produits agro-alimentaires étaient certifiés AOP, dont 50 produits laitiers. A cela s’ajoutent 7 produits labellisés AOC. L’ensemble de ces produits comptait en 2016 pour 2,2% de la production commercialisée.

Parmi les produits AOP, on compte de nombreux fromages : le Camembert de Normandie, le Bleu d’Auvergne, la Fourme d’Ambert ou encore le Roquefort. D’autres produits comme les pommes du Limousin, le piment d’Espelette ou encore les noix du Périgord sont également des AOP.

Le label « Agriculture biologique »

Créé en 1985, ce label indique aux consommateurs que le produit est composé à au moins 95% d’ingrédients issus de l’agriculture biologique. Les modes de production utilisés doivent être respectueux de l’environnement. Le cahier des charges est ici relativement strict. Il interdit par exemple le recours aux OGM ainsi qu’aux produits de synthèse.

Post Author: O-devis

Leave a Reply