Compléments alimentaires : des bienfaits prouvés

Compléments alimentaires : des bienfaits prouvés

Ce n’est pas pour rien que les compléments alimentaires connaissent un véritable engouement en France. Bien qu’ils ne soient pas des produits miracles, les compléments alimentaires sont de véritables alliés de la santé et du bien-être, pour peu qu’ils soient issus de laboratoires sérieux comme Biovancia. Cela dit, certaines personnes remettent en doute les bienfaits de ces produits. Depuis quelques années, plusieurs études scientifiques se sont penchées sur la question des vertus des compléments alimentaires, dont un rapport du gouvernement américain, qui les met justement en lumière.

Compléments alimentaires : de quoi parle-t-on ?

La France, et l’Europe plus globalement, ont tôt fait de définir les compléments alimentaires et leur composition. C’est en effet en mars 2006 que l’Hexagone a défini très précisément ce qu’est un complément alimentaire et ce qu’il pouvait contenir, le désignant de « denrée alimentaire qui vise à compléter un régime normal, constituant une source concentrée de nutriments ou d’autres substances ayant un effet nutritionnel ou physiologique seuls ou combinés, commercialisés sous forme de doses ». Et lorsqu’on parle de doses, on désigne les comprimés, ampoules, sachets, gélules ou encore pastilles.

Vous l’aurez compris, les compléments alimentaires contiennent de nombreux produits, les meilleurs étant ceux contenant des actifs en grande partie naturels comme les produits de Biovancia. Concrètement, les compléments ou suppléments alimentaires peuvent contenir tout ou partie d’aliments classiques (extrait de carotte par exemple), des vitamines, des minéraux, des plantes et des préparations de plantes (hors plantes à usage strictement médicamenteux), des protéines, des acides gras, des antioxydants… Rappelons que les compléments alimentaires ne sont pas des médicaments, raison pour laquelle les produits qu’ils contiennent ne doivent pas être exclusivement à usage thérapeutique. Rappelons aussi que les doses ne doivent pas dépasser les apports journaliers recommandés.

Passons à présent aux vertus prouvées des compléments alimentaires.

L’acide folique pour la formation du futur bébé

L’acide folique, également appelé vitamine B9 ou encore folates est l’un des composés qui garantissent la formation du futur bébé. C’est donc un composé important en début de grossesse, dont la carence peut mener à des problèmes neurologiques. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les produits céréaliers sont enrichis en folates aux Etats-Unis (140 µg pour 100 g). A ce propos, une étude s’est justement penchée sur la santé des américains avant et après la décision d’enrichir tous les produits céréaliers en vitamine B9. Résultat : augmentation notable du taux sanguin d’acide folique, particulièrement chez les personnes qui prenaient des compléments alimentaires. Ainsi, les chercheurs responsables de l’étude estiment que le programme des autorités américaines a pleinement atteint son but, qui est celui d’éliminer le risque de carence en vitamine B9. Par ailleurs, une autre étude a permis de mettre en évidence les bienfaits des folates lorsqu’ils sont associés à la vitamine B12, comme c’est le cas de Multi-Activ 22 du laboratoire Biovancia, notamment en matière de diminution du risque de maladies cardiovasculaires.

Les caroténoïdes diminuent les risques de tumeur

On trouve les pigments orange connus sous le nom de caroténoïdes dans plusieurs fruits et légumes. Il s’agit d’antioxydants composés qui ont de nombreux bienfaits pour l’organisme, notamment en le protégeant de certaines maladies en luttant contre les radicaux libres. D’ailleurs, l’action des caroténoïdes est très bien documentée sur les cancers, ce qui a poussé le gouvernement français à lancer la célèbre campagne « Au moins 5 fruits et légumes par jour ». Cela dit, on ne connaissait pas le rôle des caroténoïdes dans le cancer du sein. Il a fallu attendre les travaux publiés en 2001, qui ont montré que l’augmentation du nombre de cancer du sein est directement liée à la faible consommation de fruits et légumes. Plus concrètement, les chercheurs ont démontré qu’un taux élevé de caroténoïdes, quelle que soit leur source (fruits, légumes ou compléments alimentaires), est lié à la diminution du risque de développer une tumeur.

Quel lien entre la vitamine E et la santé du cœur ?

La vitamine E est présente dans le beurre, la margarine mais aussi dans de nombreuses huiles. En toute vraisemblance, elle serait garante de la bonne santé cardiaque. C’est en tout cas ce qu’a révélé une étude italienne, qui a évalué l’action des compléments alimentaires riches en vitamine E, particulièrement consommés par les personnes atteintes de diabète et souffrant de complications cardiaques. Les chercheurs ont conclu que cette complémentation jouait un rôle important. En effet, il a été établi que la vitamine E diminuait la quantité des radicaux libres. Elle a également un effet positif sur le système nerveux du cœur, améliorant de fait le fonctionnement de cet organe. En revanche, une autre étude est venue en quelque sorte nuancer les effets de la supplémentation en vitamine E chez les personnes sujettes à de graves troubles cardiaques. Car il faut savoir que si la vitamine E avait effectivement une certaine efficacité dans la réduction des radicaux libres, il n’y avait pas forcément d’amélioration visible de l’état de santé des patients au bout de 12 semaines. Par conséquent, les chercheurs ont pris la décision de prolonger l’étude pour évaluer les effets à plus long terme de la supplémentation en vitamine E.

Syndrome prémenstruel et poivre

Maux de tête, moral en berne, seins douloureux… les effets du syndrome prémenstruel sont bien connus des femmes. Or, il n’existe pas vraiment de remèdes pour soulager ces symptômes qui précèdent l’apparition des règles. Cela dit, des chercheurs allemands ont identifié le poivre sauvage (gattilier ou Agnus-Castus) comme remède possible au syndrome prémenstruel. Ils sont ainsi mené une expérience en administrant un extrait de baies séchées de la plante et un placebo à un groupe de femmes. Résultat : amélioration de l’irritabilité, diminution des maux de tête et des douleurs du sein, des changements d’humeur…

Pour conclure, il faut rappeler que tous les compléments alimentaires ne se valent pas. Il est donc très important de les choisir avec soin, en veillant à ce qu’ils soient d’origine française (fabriqués en France) pour garantir leur efficacité et leur innocuité, comme c’est le cas des produits commercialisés par Biovancia avis aux amateurs.

Laisser un commentaire