vaccin

Les Français détiennent la palme des vaccino sceptiques

Selon une enquête internationale publiée récemment, un tiers des Français sont opposés à la vaccination, une grande partie d’entre eux estime que les vaccins sont dangereux et près de 20% pensent qu’ils  sont inefficaces. Cela fait des Français le peuple le plus vaccino sceptique parmi les 144 pays étudiés. Selon les résultats de l’enquête, la France est également le seul pays au monde où 55% des gens interrogés pensent que la science et les technologies seraient la principale cause du chômage dans leur région.

L’enquête commandée par l’ONG médicale britannique Wellcome et réalisée par Gallup, un institut de sondage américain, est unique en son genre, car elle a porté sur un échantillon important de 140.000 personnes ayant plus de 15 ans, dans 144 pays. Les questions posées concernaient la science, les professionnels de santé et les vaccins. Le point sur le sujet avec Jean Jacques Perrut.

Un Français sur dix ne croit pas que les vaccins sont importants

Quand on interroge les Français sur les vaccins, 19% doutent de leur efficacité et un Français sur dix minimise l’importance de vacciner les enfants. Cela confirme à peu près les résultats d’une étude publiée par Santé publique France en avril 2019.  Selon cette étude, 91% des parents d’enfants de moins de deux ans estiment que la vaccination n’était pas importante pour la santé des enfants (5 points de plus comparés aux résultats de 2018).

Cependant, ces chiffres ne reflètent pas forcément la réalité vu que la pratique des vaccins est de plus en plus répandue, selon les chiffres communiqués par les autorités françaises. Dans le pays, le gouvernement considère que la couverture vaccinale est en hausse depuis 2018, lorsqu’on est passé de 3 à 11 vaccins obligatoires pour les enfants nés avant le 1er janvier 2018. On estime par ailleurs que 87% des enfants qui étaient âgés d’un an en 2018 ont reçu le vaccin contre la rougeole et 98,6% ont été vaccinés contre six maladies, dont le tétanos et l’hépatite B.

Le décalage est énorme par rapport à certains pays en développement, où la majorité de la population déclare avoir confiance dans l’efficacité des vaccins et leur sécurité. Cette confiance s’explique, selon les auteurs de l’enquête, par le fait que dans ces pays, les gens vivent quotidiennement avec les maladies contagieuses, et ils sont confrontés directement aux conséquences d’une absence de vaccination. Dans un grand pays comme la France, même dans l’absence des vaccins, parce que le système de santé est plutôt performant, on a plus de chance de guérir des infections et on survit plus facilement aux maladies.

Selon les auteurs de cette enquête, le scepticisme des Français est le fruit de plusieurs facteurs qui continuent d’éroder la confiance du public, non seulement par rapport à la question du vaccin, mais également dans la science en général, dans l’industrie pharmaceutique et même dans les institutions. Ce manque de confiance cumulé est l’un des principaux facteurs qui ont poussé une partie des Français à s’oppose aux vaccins.

Laisser un commentaire